Le jeune proche-aidant

Juin 8, 2021

Commençons par quelques chiffres ! 

8,3 millions de personnes de 16 ans ou plus sont proche aidant. 4,3 millions le sont auprès de personnes âgées de 60 ans ou plus vivant à domicile.  44 % des aidants sont un conjoint, 12 % un enfant et dans 13 % des cas un parent. Les femmes représentent 57 % des aidants de 16 ans ou plus intervenant auprès de leurs proches à domicile. 
47 % des aidants occupent un emploi ou sont apprentis, 7 % sont au chômage, 33 % sont retraités, 13 % sont d’autres inactifs. Les aidants ont en moyenne 52 ans. 

Sources : Enquête Handicap-Sante auprès des aidants informels, DREES, 2008. Enquête Handicap-Santé, volet ménages, INSEE 

Akaza-services-draveil

C’est quoi un proche-aidant ? 

Le proche aidant intervient de façon essentielle et récurrente auprès des personnes en situation de perte d’autonomie. L’importance de leur rôle est de plus en plus reconnue, ainsi que les difficultés qu’ils peuvent rencontrer. Il faut bien différencier l’aidant professionnel, du proche aidant qui fournit son soutien sans contrepartie financière. 

Primordial dans la vie d’une personne en perte d’autonomie, le soutien apporté par les aidants peut prendre différentes formes : les aides dans les activités de la vie quotidienne (ménage, repas, toilette, présence), les aides financières, matérielles et le soutien moral. Souvent ce rôle va de soi et la plupart des proches aidants ne se considèrent pas comme tels, considérant que les soins qu’ils apportent à leur proche font partie de leur rôle. Pourtant, ce rôle représente un ensemble de responsabilités importantes, qui peuvent avoir de lourdes répercussions dans la vie personnelle et professionnelle de l’aidant. 

Jeunes et aidants

Un jeune aidant est un enfant, adolescent, ou jeune adulte de moins de 25 ans qui vient en aide, de manière régulière et fréquente, à un membre de son entourage proche qui est malade, en situation de handicap ou de dépendance. 

Est également jeune aidant tout jeune de moins de 25 ans qui, du fait de la maladie, de la situation de handicap ou de dépendance d’un proche, est amené à faire pour lui-même ou pour des membres de sa famille des tâches qui sont en corrélation avec la situation de dépendance du proche. Ces tâches peuvent être en rapport avec des questions financières, l’environnement scolaire, l’insertion professionnelle, les activités quotidiennes ou les rapports avec la fratrie. 

En France, la prise en compte, la reconnaissance et l’accompagnement spécifique des jeunes aidants est très en retard, voire presque nulle comparativement à d’autres pays. Malgré tout, de nombreuses associations et structures proposent des actions locales à destination des jeunes. 

Les aides et soutiens au proche aidant 

On remarque une forte accumulation de stress chez les aidants du fait du haut niveau de responsabilité de leur rôle, ainsi que de leur implication émotionnelle. Une fatigue physique et psychique peut conduire à du stress chronique, c’est pourquoi il faut veiller à maintenir la sérénité du proche. Le proche aidant doit apprendre à respecter ses limites, à reconnaitre que ses besoins sont aussi importants que ceux de l’aidé. 

Le rôle et l’implication du proche aidant est depuis quelques années de plus en plus reconnu et soutenu. Par exemple, depuis le 1er janvier 2017, les aidants salariés peuvent prendre un congé spécifique dit de proche aidant d’une durée de trois mois renouvelable. Autre exemple, il a été créé un « droit au répit ». Il s’agit d’une aide financière pour l’hébergement temporaire d’une personne aidée afin de permettre à son proche de « souffler » un peu et de se ressourcer. 

Depuis 2020, un proche aidant peut bénéficier de l’allocation journalière du proche aidant (AJPA). Elle s’adresse à toute personne résidant en France qui réduit ou cesse son activité professionnelle et souhaite s’occuper d’un proche en situation de handicap ou de perte d’autonomie d’une particulière gravité.  

Akaza services  organise des interventions sur-mesure pour permettre aux proches aidants de souffler au travers de son offre répit aux aidants.  Ponctuellement ou de manière récurrente, nos auxiliaires prennent le relais en toute quiétude. N’hésitez pas à nous solliciter : contact@akaza-services.fr01 83 61 00 69

ante. Lorem id nec nunc id, Sed dolor. vulputate,